Docteur Jean-Luc Cano

La médecine du BONHEUR pour TOUS

RAJEUNISSEMENT DU VISAGE

Fotolia_35970033_Subscription_XXLOn sait maintenant que 75% du vieillissement de la peau sont dus aux méfaits néfastes du soleil et 25% dus à l’âge. De même, on sait qu’il ne s’agit pas uniquement du vieillissement de la peau mais d’abord et avant tout d’un « effondrement » des structures internes à commencer par l’os, les ligaments et les muscles, la graisse et enfin la peau. Cela permet de comprendre que tenter de rajeunir un visage n’est pas chose aisée et qu’une seule technique fut-elle excellente ne peut pas résoudre tous les problèmes.

Laissons aux chirurgiens esthétiques le soin de pratiquer les liftings pour ne parler que des techniques de Médecine Esthétique.

Ce qui est sûr, c’est qu’une peau « liftée » n’est pas une peau traitée et que sans aucun doute le lifting d’une peau rajeunie aura une tenue beaucoup plus importante dans le temps.

Tout cela explique le rôle fondamental du Médecin Esthétique, ayant une formation spécifique, consacrant tout son temps et  si possible depuis plusieurs années, à la prévention et la correction du vieillissement cutané.

Rajeunir un visage n’est pas le transformer mais lui redonner de l’éclat, l’embellir en essayant de remettre en valeur le charme et le naturel propre à chacun de nous. Les modifications qu’on apporte doivent être subtiles, adaptées à chaque morphologie de telle façon que les proches de  nos patients les trouveront « en forme » avec «  une bonne mine » sans pouvoir déceler  « ce qui s’est passé » depuis leur dernière rencontre. A l’inverse, un visage trop « botoxé », mal injecté  « des pommes à la place des pommettes ou des lèvres à la Betty Boop » attirera certes le regard mais ils seront plus moqueurs qu’admiratifs.

Fotolia_55600498_Subscription_XXLAussi, depuis plus de 20 ans que je pratique la Médecine Esthétique, je m’applique toujours à respecter l’anatomie unique et précise de chacun de mes patients en leur expliquant souvent qu’il n’est pas besoin de céder aux « diktats » de la mode pour paraitre plus jeune ou plus beau.

Pour rajeunir un visage, j’associe plusieurs techniques simples qui ont fait leurs preuves depuis longtemps, non agressives et par là peu contraignantes pour la vie sociale ou  professionnelle. Ces associations sont logiques car chaque technique est complémentaire des autres, sans contre-indication pour le patient concerné et reproductible à volonté.

 

Le protocole de rajeunissement que j’utilise depuis plusieurs années avec succès associe:

  • 3 à 4 peelings TCA à 15 ou 18 %
  • 3 à 5 mésolifts à l’acide hyaluronique ou aux vitamines
  • 6 séances de carboxythérapie

Les variations du nombre de séances sont fonction de l’état de la peau de chaque patient. Le peeling agit  essentiellement sur le renouvellement cellulaire et la stimulation des métabolismes. Le mésolift permet de « nourrir » la peau en vitamine et de la réhydrater avec l’acide hyaluronique en attendant que les fibroblastes « boostés » par le peeling prennent le relais. Enfin la carboxythérapie est là pour lutter contre le relâchement cutané.

Ces trois méthodes associées permettent de « redonner une nouvelle vie » à la peau qui va s’éclaircir, « se retendre », se charger en eau. Le visage apparait « sain » comme « remis à neuf ».

Ce traitement peu onéreux peut être entretenu par l’une ou l’autre des méthodes de mois en mois soit répété dans son intégralité au bout de 7 à 8 mois.

Il peut être naturellement associé à tous les types d’injection : toxine botulinique, acide hyaluronique ou hydroxylapatite  de calcium. Grâce au traitement de la peau, les injections ont une tenue plus importante dans le temps et les quantités de produits nécessaires aux corrections sont moindres car on agit sur une peau rajeunie, raffermie, tonique.